Press

PRESS INFO: NEXT THING YOU KNOW

>> Accès au dossier Next Thing You Know complet, avec photos<<

Communiqué de presse Next Thing You Know – reprise 2016 à Poissy
Press Release (English version – pdf)
Poster/Affiche officielle NTYK (jpg)
Next Thing You Know Press photo (jpg)
AMT Live logo (couleur – jpg)
AMT Live logo (noir et blanc – jpg)
Dossier de presse 2015(version française – pdf)

 

REVUES DE PRESSE (NEXT THING YOU KNOW)

Regard en Coulisse
17 juin 2015 –
…Ambiance à la Friends, textes contemporains signés Ryan Cunningham (I Love You Because), et personnages attachants, ce spectacle, présenté entièrement en anglais, est écrit comme une vraie pièce de théâtre…

Leur jeu est impeccable, leur interprétation naturelle et l’ensemble parfois criant de vérité… Tolgay Pekin a conçu pour eux une mise en scène originale, parfois interactive, qui sert les nombreux passages de comédie et conforte le réalisme des scènes.

D’apparence léger, Next Thing You Know est peut-être plus profond qu’il n’y parait. Car la fragilité, les désirs et les réflexions des personnages ne peuvent que nous interpeller et nous amener à nous interroger, au moins sur un point : qu’avons-nous à regretter dans notre vie ? Il est peut-être bon de se poser la question… avant d’aller voir le spectacle. C’est juste un conseil…

An immersive experience…
Patrick NIEDO, 15 juin 2015

Etre au coeur de l’action, dans le lieu de l’action, c’est ça le théâtre immersif. Quand, en plus, le public est amené à participer, l’immersion devient participative ou interactive. Les trois définitions sont réunies dans un seul spectacle, cette petite merveille d’écriture de Joshua Salzman et Ryan Cunningham.

Le jeu formidable des acteurs, paumés quelquefois, sûrs d’eux d’autres fois mais toujours fragiles, nous fait penser que la vie n’est pas faite d’une seule solution miracle. Les choix ne peuvent être que temporaires, en attendant d’autres options qui se présenteront forcément à eux, à nous… Car Next Thing You Know parle un peu de nous aussi…
La mise en scène de Tolgay Pekin est inventive et intelligente.

Oui, il y a de bien belles images dans ce spectacle, des discussions à deux que l’on aimerait photographier tellement elles sont intenses (lumières superbes de Xavier Ribas Hoz, moi j’appelle ça du Lighting Design dont certains qui ne connaissent que le plein feu devraient s’inspirer), des chansons envoûtantes comme le premier duo de Waverly et Lisa (STAY), et ce quatuor d’ouverture. Quant à la fin qui répète sans cesse “Next Thing You Know”, c’est un bijou d’écriture.

Oui le spectacle est en anglais non surtitré, il faut sans doute avoir de bonnes notions pour en comprendre toutes les subtilités. Mais il ne faut pas se laisser rebuter par la langue car le jeu et l’expérience immersive n’ont pas de langage. On se sent inclus dans l’histoire même si on n’en comprend pas tous les mots ou les expressions idiomatiques.
Et puis, ce n’est pas parce qu’on a dépassé la trentaine qu’on ne s’interroge plus, que de temps en temps on ne joue pas à pile ou face ou que l’on est sûrs de tout. La vie est un perpétuel questionnement et les réponses dont on ne doute pas ne sont, en fait, qu’éphémères…

Musical Avenue

L’association AMT Live! (Americain Musical Theatre) importe un peu de Off-Broadway en version originale à Paris avec Next Thing You Know.

Le sujet du livret de Joshua Salzman et Ryan Cunningham, est universel. La crise de la trentaine touche tout le monde : “Où suis-je” ; ” Qu’est-ce que le futur me réserve ?”  ou encore “Est-ce que ce ne serait pas le moment de tout changer ?”. Ce sont ces mêmes questions que les deux amies, Waverly, barmaid et actrice ratée, et Lisa, dont la carrière de chanteuse ne décolle pas, se posent. Les garçons se questionnent également : Darren, qui vient de se faire larguer par Waverly, et Luke, jeune actif célibataire qui enchaîne les conquêtes mais semble, sans le savoir, chercher à se poser.

Grâce à la mise en scène ingénieuse de Tolgay Pekin, tout l’espace de ce bar est utilisé.

Il est rare de voir un spectacle de cette taille profiter de la présence de quatre musiciens, ce qui est un point indéniable pour apprécier pleinement les belles mélodies écrites pour cette comédie musicale. En ajoutant à cela les prestations des quatre comédiens-chanteurs, le spectacle est de bonne qualité, et mériterait une salle plus spacieuse, au risque de perdre de la proximité avec le public.

Le livret peut paraître commun, mais l’énergie de Lauren Berkman (Ordinary Days), Miranda Cripsin (The Last Five Years ; Songs for a New world), Frédéric Brodard (Les Miserables à Lausanne ; The Last Five Years) et Quentin Bruno (The Voice) est communicative. Si vous ne partez pas en vacances début juillet, n’hésitez pas à passer une soirée avec eux ! Une consommation vous est offerte avec le billet, et vous pourrez peut-être même avoir un shot gratuit au cours du spectacle.

 

Musical Theatre Review (2 juillet 2015)
Off-Broadway is taking Paris by storm, thanks to the effort of American Musical Theatre Live! Paris. After Edges by Pasek and Paul and the Jason Robert Brown cycle last year, the venue’s latest offering, Next Thing You Know, is a chamber piece musical by Joshua Salzman and Ryan Cunningham, originally produced at CAP 21 in New York City and also seen in 2013 at the Landor Theatre in London.

Tolgay Pekin’s direction is cleverly designed to make the process so natural that the audience actually gets the wonderful feeling that they are living in the actual musical, mixing pop with the musical theatre style. Some songs, like ‘Morning After Omelet’, ‘Don’t Say Another Word’, ‘Hungover’ and the title song really stick in your mind and resonate with funny real-life situations.

Miranda Crispin, serving as artistic director of AMT Live!, is the surprise of the evening. Her more than competent performances in The Last Five Years and Songs For a New World last season didn’t show off her comic talent at all, and what a funny comedian she really is! Her character of Lisa, a lesbian bartender, is the best of the play.

The two main characters of Luke and Darren, brilliantly portrayed respectively by Frédéric Brodard and Quentin Bruno, don’t really go beyond the cliches of macho geek cardboard figures. But Brodard and Bruno are such good singers and all-round performers that they manage to make them still believable.

Lauren Berkman, recently seen in Ordinary Days, is a delight throughout as Waverly. It is indeed a blessing to have her grace the thriving Paris Fringe musical scene with her great talent. Performed in English up to 9 July, Next Thing You Know is selling out, a remarkable feat in a city not so far familiar with contemporary Off-Broadway works.

The innovative musical direction of Mathieu Becquerelle, seen earlier this month in the European premiere of the original Philippine-based and London-bound musical Marco Polo: An Untold Story by Rogelio Saldo Chua at the Vingtième Théâtre, also accounts for the success of this not to be missed little gem of a musical.

 

L’Oeil d’Olivier (1 juillet 2015)
Next Thing you Know vaut surtout par l’énergie, le charme et le talent de ses interprètes.

C’est sur les bords de Seine, dans les sous-sols d’un « pub » que tout commence. Dans une ambiance bon enfant, spectateurs, musiciens et comédiens se mêlent autour d’un verre. L’immersion est totale. Chacun s’installe. Les lumières s’éteignent. Les premières notes rompent le silence. Paris est loin. En un clin d’œil, on vient de traverser l’Atlantique. On est à New York.

Le charme indéniable de ce spectacle vient d’ailleurs. La présence scénique de nos quatre interprètes en est le cœur. Lauren Berkman est radieuse. Son jeu, juste et subtil, révèle, par petites touches, un talent monstre; sa voix se teinte de tonalités rondes et envoûtantes. On ne devrait pas tarder à la voir s’imposer sur la scène parisienne. A ses côtés, la rousse Miranda Cripsin fait vibrer son joli timbre et compose un personnage tout en vitalité et enthousiasme. Plus taciturne, Frédéric Brodard incarne avec justesse le ténébreux amoureux éconduit qui, après le choc et l’abattement, fera tout pour reconquérir sa belle. Sa voix, légèrement grave, offre de jolies tessitures aux mélodies qu’il interprète. Quentin Bruno évolue avec aisance dans le rôle du séducteur patenté, et charme l’auditoire par ses mimiques et son timbre puissant. Le talent de ces artistes est souligné par la mise en scène de Tolgay Pekin qui, avec ingéniosité et intelligence, a su s’adapter parfaitement à l’espace réduit dans lequel sont cantonnés les comédiens. La proximité entre les chanteurs et le public, donnant l’impression d’être un confident privilégié de nos quatre trentenaires, est un autre atout charme de ce gentil spectacle sans prétention.

Un bon conseil, n’hésitez pas à pousser les portes du Highlander Pub Bar pour une soirée entre « amis », vous ne serez pas déçu…

 

Tony Comedie (14 juillet 2015)
Le travail de mise en scène est excellent et les quatre artistes (Lauren Berkman, Frederic Brodard, Quentin Bruno et Miranda Crispin) débordent de talent et de fraîcheur.


 

REVUE DE PRESSE (SONGS FOR A NEW WORLD)

Musical Avenue
Le mardi 08 octobre 2013 – Stephany Kong
“…ce “song cycle” tient toutes ses promesses”
Songs for a New World est encore une très belle réussite à mettre sur le crédit de l’AMT Live!”
“…un pianiste en feu !”

Regard en Coulisse
23 octobre 2013 – “Un appel à nous lancer nous aussi vers un nouveau monde et vers de nouvelles aventures, comme AMT Live le fait en promouvant les comédies musicales étrangères avec le succès que l’on sait.”

OFF BROADWAY IN PARIS – JUNE/JULY 2013!
Press release EDGES and THE LAST FIVE YEARS (English)
Communiqué de presse EDGES et THE LAST FIVE YEARS (Francais)

Music Theatre Review Issue 2, Edges Last Five Years

REVUE DE PRESSE (EDGES)

Regard en Coulisse
Le Samedi 15 juin 2013 –  Geoffroy de Dieuleveult
“Monté pour la première fois à Paris, c’est un excellent petit bijou que l’Auguste Théâtre accueille.”
“…une vraie merveille que l’on découvre.”
“Edges à Paris, en plus d’être inédit est un vrai régal. C’est simple, c’est beau, c’est réussi.”

Musical Avenue
Le dimanche 16 juin 2013 – Stephany Kong
“…Edges (qui) a le mérite de nous faire découvrir un spectacle inédit avec une troupe talentueuse et d’un enthousiasme rafraichissant.”
“(…) les numéros s’enchaînent rapidement avec une alternance entre solos, duos et numéros d’ensembles, (qui) mettent en valeur les harmonies entre les artistes.”
“Du beau théâtre musical américain par des français, c’est possible !”
“(…) le spectateur se laisse vite emporter par cet enchaînement de chansons parfois drôles, tendres, ironiques aussi, autour d’une partition très réussie et brillamment exécutée au piano par John Florencio.”

Rhineroceros
Le samedi 15 juin 2013 – Delphine Kilhoffer
“Cette jeune équipe dégage énergie et enthousiasme, mais aussi de la justesse dans l’expression d’émotions plus subtiles. Ils sont accompagnés avec brio par le pianiste John Florencio qui réussit à être à la fois discret et énergique derrière son instrument.”
“Le spectacle se concentre sur l’essentiel : la musique et ses interprètes. Et avec leurs mélodies accrocheuses et bien construites, l’engouement des Américains pour les compositions de Pasek et Paul n’est pas surprenant !”

Thomas Le Theatrophile
Le dimanche 16 juin 2013 – Thomas
“Edges est une vraie pépite punchy, hilarante et touchante.”
“Edges est un énorme coup de cœur mérité.”
“…l’interprétation de la troupe de jeunes comédiens est incroyablement juste.La mise en scène surprend par sa sobriété et sa sensibilité à fleur de peau. Le plateau est nu, mis à part la présence d’un piano. John Florencio accompagne dynamiquement et avec brio cette troupe de grands interprètes en devenir, tous formidables.”

COMMENTAIRES (EDGES)

“Voici les saluts de la jeune compagnie: American Musical Theatre LIVE! Sacrée découverte: travail vocal, gestique et stylistique parfait, et quant à l’accent américain: incroyable! Bravo à tous!”
Olivier BENEZECH, Metteur en scène

“Les chansons sont d’ailleurs très émouvantes…”
“Miranda Crispin a fait un excellent travail de coaching vocal car ça chante bien…”
Patrick NIEDO, Spécialiste de la comédie musicale

“Edges est un de ces diamants qui émergent de la boue, un éclat de bonheur forcément trop court.”
Olivier MENDEZ, Metteur-en-scène

“Edges” à l’Auguste théâtre. Du “off Broadway” en VO à Paris qui fait du bien.”
Laurent Valière (@L_Valiere)

“Pas besoin de décors, seulement 6 interprètes talentueux pour vous livrer une excellente version de #edges ! Un immense bravo…”
Ronan Y. (@RonanYd)

“Bluffant ! Un énorme bravo à toute la troupe de EDGES ! Un spectacle tout simplement magnifique… on passe du rire aux larmes en un clin d’oeil. J’ai été transportée du début à la fin. Merci pour cet aller-retour vers Broadway!”
Cathe, écrit le 14 juin 2013 sur Billetreduc.com

“Grande réussite pour cette première à Paris. Drôle, touchant, magistralement interprété par de jeunes artistes prometteurs, ce spectacle résolument contemporain est à partager de toute urgence entre amis !”
Jean-Pas, écrit dimanche 16 juin 2013 sur Billetreduc.com

“Sublime. Un excellent moment digne d’un bon spectacle off Broadway ! Plein de fraîcheur et de bonne humeur, de rires et de larmes. Un vraie bonne surprise qui j’espère reviendra très prochainement.”
écrit le 16 juin 2013 sur Billetreduc.com

Review of BROADWAY SOUP CABARET by musicalavenue.fr
mar, 27/11/2012 – 14:03 — Stephany Kong

“Cela a donné lieu à de très belles interprétations (sur un accompagnement au piano de John Florencio) qu’il serait difficile de lister de manière exhaustive. Notons néanmoins l’émouvant “I Still Believe” de Miss Saigon par Miranda Crispin et Leila Florentino (qui avait joué Kim à Broadway) et surtout “My Heart is Split” du musical The Freshman Experimant, littéralement sublimé par Miranda Crispin. L‘autre point culminant de l’après-midi revient à l’adaptation de Cabaret Jaune Citron en anglais (Lemon Twist). Pour la première fois, nous découvrions “The Dragon & The Fairy” interprétée par Leila Florentino sur une très belle adaptation d’Alyssa Landry.”

http://musicalavenue.fr/Critiques/Spectacle/Critique-Broadway-Soup-de-lAMT-Live